[./index.html]
[./terroir2daccueil.html]
[./destination2daccueil.html]
[./autre2dchose2daccueil.html]
[./vigne2daccueil.html]
[./vigne2dsuite.html]
[./vigne2daccueil.html]
[./vin2daccueil.html]
[Web Creator] [LMSOFT]
La vigne se distingue parmi les arbres fruitiers à cause de sa densité de plantation. C’est donc un océan de vignes qui capte les bienfaits du soleil et les engrange dans les raisins. Au cœur de la baie, cette énergie se transformera en sucres et en anthocyanes, notamment. Ainsi, le vin devient du « soleil en bouteille ».
La vigne est une liane heureusement domptée par l’Homme depuis des millénaires. Comme lui, elle peut avoir une durée de vie très longue. Par exemple, à Chantelys, la moyenne d’âge des ceps de vigne est de 35 ans environ. Avec l’âge, ses racines peuvent plonger très profondément dans le sol pour y puiser ses ressources, parfois bien au-delà de la dizaine de mètres.
Parmi les cépages traditionnels du Médoc (seuls autorisés par l’I.N.A.O.) : le cabernet franc, le cabernet sauvignon, la carmenère, le merlot, le petit verdot et le malbec, trois de ces cépages seulement sont cultivés à Chantelys. Cabernets sauvignon en forte proportion (60%), merlots en forte minorité (30%), et petits verdots en cépages de complément (10%) constituent l’encépagement de Chantelys, classique pour un château du Médoc.
Quant à la plantation des vignes, elle se situe dans la tradition médocaine, règes étroites et vignes basses. Néanmoins, ces proportions à la vigne ne sont pas toujours respectées dans l’assemblage des vins, notamment les merlots qui peuvent représenter jusqu’à 40% du volume certaines années.